photo de

Coronavirus : Appel à volontariat auprès des professionnels de santé

27 mars 2020 12:01

Mesdames, Messieurs,

Afin de se préparer dès à présent au renforcement  du système de santé dans le cadre de l’épidémie de Covid-19, un appel à volontariat est lancé auprès des professionnels de santé qui pourraient apporter un appui aux structures de soins impactées. Tous les professionnels de santé en activité (salarié, libéral) ou retraités, volontaires sont appelés à se faire connaitre en s’enregistrant sur le site du Ministère des solidarités et de la santé (https://solidarites-sante.gouv.fr/).

En fonction des besoins, ces professionnels de santé pourront être mobilisés via l’agence régionale de santé pour venir en renfort au sein de la région.

Nous vous invitons à relayer largement cet appel à volontariat et nous vous remercions par avance pour votre mobilisation.

Accéder au formulaire d’enregistrement

https://solen3.enquetes.social.gouv.fr/cgi-4/HE/SF?P=12z111z3z-1z-1zA228F2FF17

photo de

Coronavirus, les conditions de visite

10 septembre 2020 09:50

          Les règles de prudence restent de mises face au risque de reprise de l’épidémie. Voici quelques rappels concernant les

          modalités de visite qui sont toujours en vigueur, afin d’éviter la propagation du virus dans l'établissement :

Masques

  • Port obligatoire et contrôlé, dès l’entrée au CHOR

Modalités de visite

  • Les visites se font du lundi au dimanche de 13h à 19h
  • 1 visiteur désigné par patient
  • 1 seule venue / jour par visiteur autorisé
  • 1 seul visiteur/jour/patient, sauf situation exceptionnelle sur prescription médicale
  • 1 bon de visite
  • Accueil dans le service par le personnel qui répond à la sonnette d’entrée.
  • Recherche de risque Covid19 : voyage, symptômes, personne contact
  • Respect des circuits et consignes de circulation dans l’enceinte de l’hôpital

 

Possibilité d’accompagnement

  • Possibilité d’un accompagnement en chambre pour le patient sur décision du médecin responsable de l’unité/cadre de santé.

  • Possibilité d’un accompagnement en consultations externes pour les personnes le nécessitant.

  • Maternité : le père est autorisé à séjourner dans la chambre de l’accouchée

  • Pédiatrie : 1 parent autorisé à séjourner dans la chambre de l’enfant en pédiatrie, néonatologie (chambre mère/enfant) / unité Kangourou.

  • Professionnels (délégués médicaux, …) et associations : accueil sur rendez-vous et  les mêmes mesures d’hygiène sont appliquées.

photo de

Mobilisation contre la dengue

12 décembre 2018 08:08

Avec près de 7000 cas de dengue confirmés depuis le début de l’année 2018, l’épidémie de dengue se maintient toujours et se diffuse sur l’île. Nous devons plus que jamais nous protéger et lutter contre les moustiques. C’est pourquoi la préfecture de La Réunion et l’ARS Océan Indien lancent une nouvelle campagne de communication en ce début d’été austral.

 

NOU TOUT’ ENSEMB ! ON SE PROTEGE CONTRE LA DENGUE, ET VOUS ?

 

En effet l’été est là et afin d’empêcher une épidémie de grande ampleur à La Réunion, chacun doit :

 

-          Se protéger des piqûres de moustiques ainsi que son entourage

-          Vider tout ce qui peut contenir de l’eau (lieux propices au développement de gîtes larvaires)

-          Consulter immédiatement son médecin traitant en cas d’apparition de symptômes (forte fièvre, maux de tête, douleurs musculaires et/ou articulaires, éruption cutanée)

 

>> Ensemble, MOBILISONS NOUS pour lutter contre la dengue !

photo de

Maintien des suspensions de visite

10 juin 2020 07:03

Dans le cadre de l’application des mesures nationales, et pour ralentir la propagation de l’épidémie auprès des personnes fragiles, le Centre Hospitalier Ouest Réunion, est dans l’obligation de maintenir la suspension des visites aux patients jusqu’à nouvel ordre, pour les permissions et accès à l’hôpital de toutes personnes extérieures non habilitées par la direction (ou sans autorisation médicale).

photo de

La Maison des Adolescents déménage

4 juin 2020 10:55

La Maison des Adolescents de l'Ouest déménage. 

Vous pouvez les joindre par téléphone au 0692 33 77 37 

 

photo de

Consultation du Centre de Dépistage pour la santé de l'Ouest

27 mai 2020 06:22

LE CEPS a repris l’ensemble de ses mission depuis le  déconfinement, seules les modalités d’accueil ont été adapté aux gestes barrières :

  • Consultations  gratuites (et anonyme si besoin) de vénérologie
  • Dépistage gratuit(et anonyme si besoin) des IST et hépatites et consultations de réduction de risques sexuels
  • Consultation gratuite de contraception
  • Consultation d’orthogénie
  • Consultation de sexologie
  • Consultation gratuite de mise à jour vaccinale (pour les enfants de plus de 7 ans et public en difficulté d’accès aux soins)

Pour plus d’information pour la prise de RDV ou pour un avis contactez-nous au :

02 62 34 13 13

 

Pour votre sécurité et celle des autres, lors de votre rendez-vous : 

- munissez-vous d'un masque 

- respectez les distances physiques de sécurité 

- les accompagnants devront rester à l'extérieur.  

photo de

Maintien de la plateforme téléphonique PSY-COVID974

12 mai 2020 12:37

Maintien de laplateforme téléphonique

PSY-COVID974 

Pour rappel, dans le contexte épidémique de Covid-19, l’Etablissement Public de Santé Mentale de La Réunion et la Cellule d’Urgence Médico-Psychologique Océan Indien, avec le soutien de l’ARS La Réunion ont mis en place la plateforme téléphonique PSY-COVID974 qui est une plateforme d’écoute psychologique, avec pour objectif de pallier de possibles souffrances psychiques de la part de la population et des professionnels de santé. Depuis le lundi 30 mars 2020, un numéro d’appel gratuit de soutien médico-psychologique est ouvert.

Le déconfinement peut générer un stress supplémentaire. En effet, la population sera confrontée aux conséquences diverses de la crise sanitaire du COVID-19 (perte de revenus, licenciement, garde des enfants, problèmes familiaux, sentiment d’insécurité etc…). De plus, les personnes n’étant plus confinées chez elles pourront se sentir davantage exposées au virus et ressentir des troubles d’anxiété et d’angoisse.

Du côté des professionnels de santé, des angoisses peuvent aussi apparaître pour certains sur la reprise de leur activité et leur exposition face au virus, et pour d’autres la projection d’une deuxième vague.

Dans ce contexte le maintien de la plateforme téléphonique est indispensable.

UN NUMERO VERT REGIONAL D’ECOUTE PSYCHOLOGIQUE

0 800 200 840(appel gratuit)

du lundi au vendredi de 9h à 18h

     

POUR RAPPEL :

UNE EQUIPE DE PROFESSIONNELS A L’ECOUTE DE LA POPULATION ET DES PROFESSIONNELS DE SANTE

Ce dispositif régional est coordonné par la Cellule d’Urgence Médico-Psychologique Océan Indien (CUMP Océan Indien), qui dispose d’une équipe de professionnels expérimentés dans la gestion des situations d’urgences médico-psychologiques.

Pour la population

Afin d’aider au mieux la population à traverser le déconfinement et en fonction de l’évaluation de la situation de stress des appelants, deux dispositifs sont disponibles :

  • une écoute bienveillante,assurée pardes bénévoles associatifspartenaires,
  • une téléconsultation,assurée pardes professionnels du soin médico-psychologique (infirmiers, psychologues et psychiatres). 

Pour les professionnels de santé, forces de l’ordre et sauveteurs

Il est également important d’apporter une réponse spécifique aux professionnels de santé et acteurs impliqués dans cette crise sanitaire, en difficulté psychologique:

  • les soignants
  • les professionnels de santé
  • les  agents hospitaliers,
  • les agents des forces de l’ordre
  • les sauveteurs

photo de

Coronavirus. Déconfinement, les visites restent limitées

11 mai 2020 13:52

Dans le cadre de l’application des mesures nationales le déconfinementa eu lieu le 11 mai 2020. 

  • Au niveau régional, l’ARS l’a annoncé, les visites sont limitées dans les hôpitaux. Ainsi au CHOR, les visites sont toujours limitées.

 

  • Reprise progressive de l’activité du Centre d'Education et Prévention Santé - CEPS à Saint Paul

 

  • Le Centre gratuit d'information, de dépistage et de diagnostic - CEGIDD ouest - accueille les usagers dès lundi 8H30 sur RDV uniquement (pour l’instant) au 0262 34 13 13, même pour les dépistages, afin d’assurer la sécurité d’accueil des usagers

photo de

Le CHOR remercie ses partenaires

29 avril 2020 05:35

Le Centre Hospitalier Ouest Réunion tient à remercier tous les partenaires qui l’ont accompagné durant la crise épidémiologique du COVID-19,  à travers des dons, gestion de soutien et de solidarité.

Le personnel hospitalier est très touché de cet élan de générosité.Le CHOR remercie ses partenaires

photo de

Coronavirus, Le CHOR s'organise, se tient prêt et protège ses professionnels

8 avril 2020 13:37

A Saint-Paul, le Centre Hospitalier Ouest Réunion s'organise tous les jours et ce, depuis plus d'un mois, face à la crise COVID-19. Actuellement au niveau 2 du plan épidémique à la Réunion, le CHOR n'est pas considéré comme hôpital de première ligne. Néanmoins, l'ensemble du personnel hospitalier est mobilisé et est organisé à plusieurs niveaux :

 

  1. Une organisation des soins adaptée aux nouvelles exigences :
  • Depuis le 16 mars les visites et permissions sont suspendues. De même, toutes les opérations de chirurgie (hors cancérologie) ont été déprogrammées ainsi que les consultations externes non urgentes. 
  • Depuis le 18 mars, le service de réanimation est mobilisé avec l'ouverture de lits supplémentaires.
  • Le service des urgences est complètement réfléchi selon des circuits patients dédiés pour la sécurité de tous : suspects Covid-19 // autres urgences. Les cas suspects Covid-19 sont pris en charge isolement avec un personnel soignant dédié.
  • Depuis le 25 mars, des lits ont été ouverts àl'Unité d'Hospitalisation de Courte Durée pour la surveillance de cas suspects en l’attente de résultats, à la fois chez les adultes et pour la pédiatrie. De plus, l’ouverture de lits d’hospitalisation supplémentaires a été anticipéeet ces lits sont dédiés aux cas suspects.

La Direction et les services du CHOR, en collaboration avec les services de l'ARS et du CHU Réunion anticipent d'ores et déjà un possible passage au niveau 3 et se tiennent prêt.

 

  1. Le CHOR œuvre pour la protection de son personnel
  • Les professionnels de santé de première ligne sont équipés selon les recommandations nationales. L'établissement, en collaboration avec l'ARS, fournit des masques et les équipements nécessaires à son personnel depuis le début de la crise sanitaire.
  • Les consignes de confinement pour les professionnels revenant de Métropole ou d’une zone à risque ou en cas de suspicion Covid-19 sont respectées.  

 

  1. Les professionnels sont informés et accompagnés
  • Une cellule de crise pluridisciplinaire, composée de membres de la communauté médicale et de l'encadrement du personnel soignant se réunit tous les jours et informe chaque jour le personnel hospitalier des décisions prises, par le biais d'un support de communication spécifique à disposition de tous sur l'intranet de l'établissement.
  • Une adresse mail dédiée CORONAVIRUS a été créée pour les questions de l’encadrement médical et non médical.
  • Des solutions d'hébergement ont été trouvées pour le personnel soignant de première ligne pour leur sécurité et la sécurité de leur famille.
  • Des solutions de garde pour les enfants des professionnels ont été répertoriées et sont mises en place depuis le 18 mars.
  • L'établissement favorise les partenariats avec des entreprises qui souhaitent soutenir le personnel hospitalier : transport, restauration, courses…
  • Pour limiter l'accès à l'établissement et pour la sécurité du personnel, des professionnels exercent en télétravail depuis le 18 mars.
  • Le déploiement des organisations en 12h est engagé depuis le 30 mars pour les services EHPAD et services d’hospitalisation complète de l'établissement. Ces aménagements horaires exceptionnels visent à permettre de mieux concilier déplacements et continuité/sécurité des soins.
  • Un dispositif de restauration est en cours d’examen au bénéfice de ce personnel exerçant dans des services en 12h.

L'ensemble du personnel médical et non médical du CHOR est mobilisé tous les jours depuis le début de cette période épidémique du Covid19. Sans chaque agent, sans leurs compétences, sans leur engagement, sans leur temps et leur énergie, la lutte contre le Codid-19 ne serait pas possible. Qu'ils en soient tous remerciés.

 

 

 

photo de

De l'aide pour toutes les femmes victimes de violence

7 avril 2020 07:21

Dans cette période de confinement, les victimes de violences conjugales sont encore plus en danger. Afin d'éviter des drames et pour en  parler, vous pouvez joindre par téléphone :

 l’association lePlanning familialgrâce à un numéro vert   0800 08 11 11(gratuit),

 leRéseau VIF​ au 0262 96 04 24(prix d'un appel local) et aussi par SMS au114(gratuit).

  leNuméro d'aide aux victimes le 01 80 52 33 76(gratuit)

Ils seront à votre écoute.

Tienbo larg pa!

photo de

Coronavirus, Centre d'éducation et de Prévention en Santé (CEPS) réduit ses activités

2 avril 2020 08:00

Le Centre d'éducation et de Prévention en Santé (CEPS) a réduit ses activités depuis la mise en place du confinement. Les activités maintenues :

  • Prise en charge et suivi des accidents d’exposition au VIH, au virus de l’hépatite B (VHB) et au virus de l’hépatite C (VHC), et leur traitement post-exposition (TPE) le cas échéant
  • Dépistage de l’usager suspecté d’être porteur du VIH ou d’une hépatite virale B ou C (usager symptomatique)
  • Traitement d’une chlamydiose, d’une gonococcie, d’une syphilis ou de toute autre infection sexuellement transmissible (usager symptomatique ou partenaire d’une personne dépistée positive pour ces IST) ne nécessitant pas une prise en charge spécialisée
  • Remise des résultats des dépistages préalablement réalisés, suivi PREP ( partenaire VIH positif)
  • Activité d’orthogénie pour les demandes d’IVG non différables, suivi des ivg à domicile et post ivg
Horaires d’ouverture de 8h30 à 16h00 :
Accueil du public : Lundi, Mardi, Mercredi et vendredi
Permanence téléphonique le jeudi au :06.93.21.74.86
Fermé le samedi
 
 

photo de

Coronavirus, Un soutien psychologique pour tous

2 avril 2020 06:37

La pandémie de Covid-19 frappe actuellement de nombreux pays et plus de 200 cas sont confirmés à La Réunion. Dans ce contexte particulier de crise sanitaire, une souffrance psychique est susceptible d’apparaître avec des symptômes tels que l’anxiété, des troubles du sommeil, pouvant être accentués compte tenu des mesures de confinement imposées pour limiter la propagation de l’épidémie sur le territoire. Aussi, l’Etablissement Public de Santé Mentale de La Réunion et la Cellule d’Urgence Médico-Psychologique Océan Indien, avec le soutien de l’ARS La Réunion, proposent depuis le lundi 30 mars 2020, un numéro d’appel gratuit de soutien médico-psychologique à la population, mais également, aux professionnels de santé qui en ressentent le besoin.

 

UN NUMERO VERT REGIONAL D’ECOUTE PSYCHOLOGIQUE

0 800 200 840  (appel gratuit)
du lundi au vendredi de 9h à 18h


UNE EQUIPE DE PROFESSIONNELS A L’ECOUTE DE LA POPULATION

Ce dispositif régional est coordonné par la Cellule d’Urgence Médico-Psychologique Océan Indien (CUMP Océan Indien), qui dispose d’une équipe de professionnels expérimentés dans la gestion des situations d’urgences médico-psychologiques.

Pour la population

Afin d’aider au mieux la population à traverser cette crise  et en fonction de l’évaluation de la situation de stress des appelants, deux dispositifs sont disponibles :

  • une écoute bienveillante,assurée pardes bénévoles associatifspartenaires,
  • une téléconsultation,assurée pardes professionnels du soin médico-psychologique (infirmiers, psychologues et psychiatres).  

N'hésistez pas à les appeler, ils seront a votre écoute.

photo de

Coronavirus : Vous souhaitez soutenir le CHOR ? c’est par ici !

24 mars 2020 12:56

Nous recevons de nombreux messages d’encouragement et des propositions d’aide.
Nous vous remercions pour cet élan de soutien !


Vous pouvez désormais envoyer vos messages (propositions d’aide, candidature, message pour le personnel...) à  soutien.covid19@chor.re.

Pour pouvoir anticiper les besoins, nous avons besoin de médecins,
infirmiers et aide-soignants ( en particulier infirmier(s) en réanimation et kinésithérapeute(s) ) :
N’hésitez pas à candidater. Merci !

photo de

Coronavirus : Fermeture de l’accueil public au laboratoire

24 mars 2020 12:26

Dans le cadre de la pandémie COVID-19, le laboratoire du CHOR ferme son accueil et n’assure plus les prélèvements externes pour limiter les déplacements du public dans l’établissement.

Les demandes externes doivent être réorientées vers les laboratoires de ville.

Les patients relevant des consultations externes seront prélevés directement dans le service.

photo de

Coronavirus : La gynécologie offre de nouvelles modalités pour vos rendez-vous

23 mars 2020 05:54

Si vous avez un RDV avec un gynécologue du CHOR et que votre motif de consultation est urgent et/ou que votre médecin vous envoie à l’hôpital, votre RDV sera maintenu. Toutes les consultations obstétricales et les échographies sont maintenues au CHOR ; elles seront dans la mesure du possible regroupées et vous en serez informée par téléphone.

Il est demandé aux patientes de venir seules ou avec un unique accompagnantLes enfants ne peuvent pas être admis et ne pourront pénétrer dans l’enceinte de l’hôpital Toutes les patientes seront rappelées avant leur consultation pour juger de l’opportunité de la maintenir ou de la faire par téléphone (téléconsultation).

Les urgences restent ouvertes 24h/24h comme d’habitude Un circuit réservé aux femmes enceintes consultants en urgence pour un motif obstétrical sera indiqué lors de votre arrivée à l’hôpital Les difficultés pour joindre la plateforme de téléconsultation seront bientôt résolues et le secrétariat direct est joignable au 0262742050.

Si vous devez faire votre échographie du premier trimestre, nous vous recevrons entre 11 et 13 SA ; merci de vous rapprocher du secrétariat.

Si vous devez accoucher au CHOR; un accompagnant(père ou personne de votre choix) sera admis en salle de naissance, mais aucun accompagnant ne sera admis en suites de couches. Les mesures de confinement seront respectées au niveau de la chambre attribuée.

photo de

Coronavirus : Suspension des visites jusqu’à nouvel ordre

18 mars 2020 06:41

Dans le cadre de l’application des mesures nationales, et pour ralentir la propagation de l’épidémie auprès des personnes fragiles, le Centre Hospitalier Ouest Réunion (CHOR) est dans l’obligation de suspendre jusqu’à nouvel ordre toutes les visites aux patients, les permissions et accès à l’hôpital de toutes personnes extérieures non habilitées par la direction.

À titre exceptionnel, les visites aux patients pourront toutefois être organisées à demande d’un médecin, sur la base d’une feuille de visite qui sera remise par le service.

Ces mesures s’appliquent à compter du 18 mars 2020 dans tous les services du CHOR et nous vous remercions pour votre compréhension.

 

photo de

Coronavirus : Le CHOR Limite les visites

17 mars 2020 06:54

Le CHOR prend des dispositions restrictives concernant l’accès des visites. L’hôpital n’autorise pas plus d’une personne par visite ; l’interdiction des visites pour les personnes mineures ; l’interdiction des visites pour toute personne présentant des symptômes de type respiratoire et l’interdiction des visites pour les personnes venant de zones où circule activement le virus.

N'oubliez pas les gestes barrière, cliquez ici pour télécharger l’affiche.

 

photo de

Coronavirus : Les Visites en Ehpad sont interdites

16 mars 2020 13:45

Suite à l’épidémi de COVID-19 toutes les visites en Ehpad sont interdite, suite à la mise en place du plan bleu.  Le plan bleu a été déclenché le 6 mars 2020 dans les Ehpad et les établissements médico-sociaux pour faire face à l'épidémie de coronavirus et protéger les plus fragiles que sont notamment les personnes âgées. suite à cette mise en place, il a été décidé que toutes les visites dans les Ehpad étaient suspendu jusqu'à nouvelle ordre.

N'oubliez pas les gestes barrières, pour protéger vos proches. Cliquez ici pour télécharger l’affiche.

photo de

Le centre Hospitalier Ouest Réunion a 1an

13 mars 2020 13:31

Après une année de fonctionnement, le CHOR dresse un bilan de ses activités, pour plus d’informations, vous pouvez télécharger le dossier de presse en cliquant ICI.

photo de

Journée Mondiale du Diabète 2019 au CHOR

18 novembre 2019 07:31

Le jeudi 14 Novembre 2019, le Centre Hospitalier Ouest Réunion a proposé, sous l’égide de la Société de Diabétologie-Endocrinologie, Nutrition et Métabolisme de la Réunion (SEDMER), en lien avec le service diabétologie du Centre Hospitalier Ouest Réunion et en partenariat avec la Mairie de Saint-Paul, une journée de prévention et de sensibilisation au grand public, en ouvrant ses portes de 8h à 16h.

Lors de cette journéé, patients, visiteurs et soignants étaient présents.

Parcours de visite et de découverte, examens de dépistage du diabète, points d’informations préventives et pratiques étaient au rendez-vous.
Une équipe pluridisciplinaire (infirmier, médecin, diététicienne…) était disponible pourrépondre aux questions du public.

Un diabétique sur 2 s’ignore. L’importance du dépistage et de l’information est primordiale afin de réduire l’incidence de la maladie et éviter ou atténuer les complications.

 

 

 

 

photo de

Inauguration réussie du Centre Hospitalier Ouest Réunion

30 octobre 2019 13:33

Après 8 mois d'activité, le Centre Hospitalier Ouest Réunion a hier, Mardi 29 Octobre 2019, été inauguré officiellement.

La cérémonie officielle s'est tenue hier après-midi à 15h30, dans les jardins du nouveau bâtiment, en présence de Monsieur Le Préfet Jacques BILLANT et de la Directrice Générale de l'Agence Régionale de Santé, Madame Martine LADOUCETTE, de Monsieur Le Directeur du CHOR et de l'EPSMR, de Monsieur le Président de CME, Dr. Rachid DEKKAK, quelques élus et représentants et plusieurs autres personnalités importantes. 

Discours, remerciements, buffet dinatoire et ambiance au rendez-vous jusqu'en milieu de soirée avec la présence de l'artiste local Kaf Maron et de ses musiciens, qui ont su charmer le public avec le "Maloya Fusion".

Un remerciement tout particulier aux agents qui ont participé aux ateliers collaboratifs mis en place à cette occasion, et qui ont également répondu présents à la cérémonie officielle.

 

Un hôpital, pour le coup inauguré comme il se doit !

                                   

photo de

Regards d'artistes sur notre alimentation

5 juillet 2019 10:27

« Quand les artistes passent à table, leurs regards sur l’alimentation ». C’est le titre de l’exposition actuellement installée à l’entrée du CHOR juste devant le hall d’accueil. Conçue et financée par la mission Développement Durable du ministère de la Culture, et  soutenu dans notre département par  l’ARS-OI, ce projet artistique.  Ces oeuvres contemporaines, pour certaines réalisées à la Réunion, mêlent environnement, consommation et santé. L’exposition est bien entendu gratuite et ouverte à tous, patients, agents, visiteurs, de l’EPSMR comme du CHOR. 

photo de

Le CHOR en images

20 mars 2019 06:46

Pour tout savoir sur le Centre Hospitalier Ouest Réunion en seulement trois minutes, cliquez sur le lien suivant : 

https://vimeo.com/315439084

 

 

 

 

photo de

Présentation du Nouvel Hôpital

1 décembre 2017 16:33

Contraintes par leur enclavement dans le centre-ville de Saint-Paul, les activités du CHGM vont retrouver en 2019 un nouveau souffle. Sur un site de 8 hectares, le Nouvel Hôpital s’étend ainsi sur plus de 28 000 m2 répartis en trois grands blocs principaux. De quoi offrir de meilleures conditions d’accueil aux usagers ainsi qu’à leurs familles et accompagnants.

L’organisation de l’espace a ainsi été pensée au bénéfice des patients. 85 à 90% des lits seront en effet disposés dans des chambres individuelles. En néonatologie et en pédiatrie, les chambres seront par exemple suffisament grandes pour permettre aux mères ou aux pères de rester avec leur enfant. Dans l’ensemble des bâtiments, les différents modes de prises en charge seront distincts les uns des autres.

A titre d’illustration, l’hospitalisation complète se fera aux 1er, 2ème et 3ème étages alors que les consultations externes seront regroupées au rez-de-chaussée.

Autre exemple : le service des urgences sera lui aussi dissocié, secteur adultes d’un côté, secteur pédiatrique de l’autre.

photo de

Journée européenne de l'obésité

20 octobre 2017 09:49

Les estimations de L’OMS sont alarmantes, d’ici 2030, le nombre de personnes en surpoids devrait atteindre 3,3 milliards. Le surpoids et l’obésité se sont hissés au rang de 5ème facteur de risque de décès mondial, comptabilisant chaque 2,8 millions de victimes.

Aujourd’hui l’obésité tue plus que le Tabac ! La France n’est pas épargnée avec 6.5 millions de personnesconsidérées comme obèses, soit 14,5% de la population.

Désormais les personnes souffrant d’obésité pourront avoir un accès à un suivi médical et prise en charge, au même titre que les personnes atteintes du diabète.

Renforcement de la surveillance, réduction des facteurs déterminants sociaux, élimination des environnements obésogènessont les principaux bénéfices issus de cette nouvelle définition de l’obésité.

 

photo de

1ère édition de la Journée de la Naissance le 28 octobre 2017

4 octobre 2017 09:45

Le Centre Hospitalier Gabriel Martin a organisé le samedi 28 octobre, de 9h à 17h, une journée dédiée aux parents et futurs parents en quête d’informations sur la grossesse, la naissance et la petite enfance.

Cette journée ouverte au public et gratuite a été rythmée par des conférences, des ateliers, des visites de la maternité et des stands d'informations.

A travers cet événement, les services de maternité et de néonatologie ont souhaité proposer aux parents et futurs parents un moment de rencontres et d'échanges avec les professionnels de santé et l’ensemble des acteurs du parcours pré et post natal de l'île.

Toute l'information sur notre page Facebook dédiée !

photo de

Journée mondiale de sensibilisation au syndrome d’alcoolisation fœtale​​​​​​​

28 août 2017 13:03

Depuis 1999, le 9 septembre dès 9h 09, on "célèbre" (guillemets de rigueur !) dans le monde entier les conséquences néfastes de l'alcool consommé pendant la grossesse et l'allaitement et son corrolaire, le syndrome d'alcoolisation foetale.

L'alcool consommé par les femmes a la capacité de très bien passer au travers de la barrière placentaire et donc toucher directement l'enfant à naître. Il agit notamment sur le système nerveux central du bébé et peut avoir des conséquences irréversibles sur son développement.

Première cause de handicap mental non génétique

Dans les pays occidentaux, la consommation d'alcool pendant la grossesse est la première cause de handicap mental d'origine non génétique chez l'enfant. Ces chiffres alarmants concernant chaque année en France 1 % des bébés qui y naissent, soit environ 8 000 bébés atteints (chiffres englobant l’ensemble des anomalies causées par l’alcool).

Sensibiliser les mères et leurs compagnons

La journée internationale de prévention du SAF est l'occasion de se mobiliser pour informer le grand public et les professionnels concernés par les questions de santé, quant aux séquelles potentielles d'une exposition prénatale à l’alcool.

L'arrêt complet de la consommation d'alcool est très vivement recommandé dès le début de la grossesse et pendant toute sa durée. On estime en effet que le seuil en dessous duquel il y aurait un risque O n'existe pas.

Voilà enfin une bonne raison d'appliquer notre fameux "principe de précaution".

photo de

Information Sanitaire

27 juillet 2017 07:36

Dengue à La Réunion, malgré l’hiver, la circulation du virus se poursuit à Saint-Paul

Au cours des 15 derniers jours, l’Agence Régionale de Santé révèle qu’un seul nouveau cas de dengue autochtone a été signalé, portant à 70 le nombre de cas identifiés depuis le début de l’année. Malgré l’hiver austral, "la circulation du virus de la dengue se poursuit de manière diffuse sur la commune de Saint-Paul".

Afin de limiter la propagation du virus, les services de l’Agence de Santé Océan Indien (ARS OI) et la Cire Océan Indien (Santé publique France) maintiennent "des mesures renforcées de surveillance et de lutte anti-vectorielle".

L'ARS OI rappelle à la population l’importance de se mobiliser pour "lutter collectivement contre les moustiques (élimination des gîtes larvaires, protection contre les piqûres) et freiner ainsi la propagation du virus".

Un nouveau cas de dengue en 15 jours à La Réunion

Au cours des 15 derniers jours, "1 seul nouveau cas autochtone de dengue a été signalé" révèle l’ARS OI.

La circulation du virus de la dengue persiste donc malgré l’entrée dans l’hiver austral. "Ces nouveaux cas autochtones sont situés sur les communes de Saint-Paul (quartiers Grand Pourpier et Le Guillaume) et Saint-Louis (quartier La Rivière)".

La circulation virale présente actuellement une faible activité mais se poursuit néanmoins de manière diffuse sur plusieurs secteurs des communes de Saint-Paul et de Saint-Louis. "Les autres foyers préalablement identifiés semblent à présent peu ou pas actifs" précise l’Agence Régionale de Santé (ARS OI).

Au total, 70 cas autochtones et 7 cas importés ont été identifiés depuis le début de l’année.

L’ARS Océan Indien maintient l’activation du niveau 2A du dispositif ORSEC de lutte contre la dengue : « Identification d’une circulation virale modérée autochtone - apparition d’un ou plusieurs regroupements de cas ou de plusieurs cas sporadiques. »

photo de

Journée Mondiale Sans Tabac le 31 mai 2017

19 mai 2017 11:32

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que d'ici 2020, le tabac sera la principale cause de décès et d'incapacité, avec plus de 10 millions de victimes par an. Le tabagisme entrainera alors plus de décès à travers le monde que le Sida, la turberculose, la mortalité maternelle, les accidents de voiture, les suicides et les homicides combinés...

C'est décidé : j'arrête !

La Journée mondiale sans tabac vise à mettre l'accent sur le rôle décisif joué par les professionnels de la santé dans la lutte antitabac. Ces derniers sont en effet en contact avec un pourcentage élevé de la population cible et ils ont l'occasion d'aider les fumeurs à modifier leur comportement.

Ils peuvent aussi donner des conseils et des réponses aux questions relatives aux conséquences du tabagisme et donner l'exemple en s'abstenant de fumer.

Des alternatives ?

S'arrêter de fumer est parfois un véritable parcours du combattant et des alternatives au sevrage total de tabac font régulièrement leur apparition.

Acupuncture, homéopathie, sophrologie, médecines douces voire cigarette électronique, les méthodes sont nombreuses et proposent une aide à ceux qui souhaitent arrêter de fumer. Leur efficacité est dans la plupart des cas encore à valider et au final et c'est votre médecin qui vous apportera le conseil adapté.